Current weather

Beirut

Scattered clouds
  • Scattered clouds
  • Temperature: 22 °C
Reported on:
Thu, 2017-06-08 19:00
( Publicité )
Culture

Foisonnement d’initiatives

C’est un fait : Beyrouth a toujours été considérée comme la capitale culturelle du monde arabe. Les quartiers d’Achrafieh, de Gemmayze, de Rmeil ou Saifi concentrent une forte activité artistique et intellectuelle.

Aller voir une pièce de théâtre (le théâtre Monnot de l’Université Saint Joseph, avec les étudiants qui le fréquentent régulièrement et sa programmation avant-gardiste, a un petit air de Quartier latin), faire un tour au musée Sursock, prendre deux heures en début de soirée pour un film d’auteur au cinéma d’art et d’essais de Metropolis au centre Sofil… tout cela fait ici partie du quotidien des habitants d’Achrafieh.

Les associations et centres culturels rivalisent d’initiatives en matière de manifestations artistiques diverses. Les festivals de cinéma s’enchaînent au fil des saisons, et chacune de leur édition fait chaque année de plus en plus d’adeptes. Plusieurs de ces festivals ont lieu au cinéma Metropolis au centre Sofil : Festival du film européen, Festival du film libanais, mais aussi Festival international du film de Beyrouth, dont l’édition 2009 a accueilli en toute simplicité Francis Ford Coppola, venu y présenter son dernier film, Tetro. A côté de ces grands rendez-vous annuels se dessinent des nouveautés, inédites à l’échelle régionale. Le festival Beyrouth Animated a ainsi été lancé en 2009. Dédié au film d’animation, il s’agissait de la première édition du seul festival du film d’animation au Moyen Orient.

La magnifique Villa Audi est également le lieu de nombreuses manifestations, expositions ou encore signature de livres.

Du côté des festivals récurrents, citons aussi le Festival d’Automne, organisé chaque année par le musée Sursock, qui abrite par ailleurs la plus grande collection d’art contemporain libanais.

D’une manière générale, les expositions artistiques organisées tout au long de l’année sont si nombreuses qu’il est difficile de répertorier en totalité. Plusieurs vernissages ont lieu chaque semaine. Jeune artiste exposant dans un café de la ville, ou lancement d’une grande exposition itinérante dans un centre culturel : il y en a pour tous les goûts.

Marie, française expatriée, 28 ans : « Je viens de Paris et quand je suis venue m’installer ici, mes amis m’ont dit que j’allais m’ennuyer : selon eux la vie culturelle à Beyrouth est beaucoup moins vivante que dans les capitales européennes. En réalité, et toutes proportions gardées, il y a tellement d’événements ici que je dois faire des choix : je ne peux pas tout voir ».
 

L’art dans la rue

Ici, l’art est mis à la portée de tous, et il envahit parfois la rue, lors de rendez-vous locaux ou mondiaux.

Par exemple, chaque année, ici comme partout dans le monde, la musique investit les lieux publics pour la Fête de la Musique du 21 juin. Les rues sont envahies par des groupes internationaux ou locaux, confidentiels ou renommés. Les églises accueillent des concerts classiques. Les grandes places sont le lieu de concerts de rock ou de musique orientale. Jazz, blues, pop, fusion : chacun peut trouver son bonheur, chaque quartier apporte son atmosphère de fête et de convivialité.

Au mois d’août, l’Escalier des Arts à Gemmayze accueille son propre festival. Sur l'escalier lui-même et dans les ruelles alentours, les passants sont invités à flâner, à goûter des mezze et diverses boissons rafraichissantes, et à découvrir les tableaux en tout genre disposés de part et d’autre de la volée de marches. Pendant quelques jours, la musique, le chant et la danse habillent les lieux de musique et de lumière.

Loin des manifestations ponctuelles, l’art se vit aussi tous les jours de l’année. A Saifi, surnommé aussi le « Quartier des arts », on peut flâner sur les trottoirs tout neufs des rues récemment rénovées, en passant devant les très nombreuses galeries d’art qui ont choisi de s’y installer. Peinture contemporaine, sculptures, travail du bois, artisanat…. les ateliers et boutiques attirent les connaisseurs. Par ailleurs, des sculptures contemporaines ont été installées dans différents endroits de ce petit quartier, sur une place publique ou dans une cour. Cela lui donne un air bourgeois-bohème.

agenda
Suivez-nous
Suivez le guide